Formation ramonage

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

Ramoneur : un métier qui a de l'avenir

La tendance actuelle revient sur le chauffage plus naturel, comme le bois ou le granulé. Le métier de ramoneur a donc encore de beaux jours devant lui.

Les domaines d'activité du ramoneur sont variés :

  • Conception d'une installation de conduits de fumée :
    • maçonnerie (murs, cloisons, façades) ;
    • construction de socles de chaudières (coule de chape, etc.) ;
    • pose de carreaux, faïence ou céramique ;
    • calorifugeage des canalisations ;
    • dimension et calculs thermos-aérauliques des conduits de fumée comme l'impose la réglementation.
  • Rénovation d'une installation de fumée :
    • diagnostic de l'état d'un conduit de cheminée avant réutilisation ;
    • remise aux normes d'un ancien conduit de fumée : chemisage, tubage, etc. ;
    • ramonage et entretien.

Si vous avez besoin d'un professionnel pour votre cheminée, nous pouvons vous mettre en contact avec des entreprises de ramonage.

Il est ainsi conseillé de porter des vêtements de protection adaptés :

  • masque ;
  • gants ;
  • combinaison ;
  • chaussures de sécurité, ETC.

Les diplômes ouvrant droit à l'activité de ramonage

C'est le préfet du département auquel le futur ramoneur est rattaché qui délivre l'attestation permettant de pratiquer le métier. Des conditions sont nécessaires pour obtenir cette attestation :

Formation ramonage : les diplômes nécessaires

Toute personne souhaitant exercer la profession de ramoneur doit, en fonction du décret du 02 avril 1998, être titulaire d'un des diplômes suivants :

  • Diplôme de niveau 3 du cadre national des certifications professionnelles (CNPC, créé par le décret n° 2019-14 du 8 janvier 2019), correspondant au niveau V de la nomenclature antérieure, dans le domaine de la maçonnerie, de la plâtrerie, de la maintenance :
    • CAP ;
    • BEP.
  • Diplôme de niveau 4 du CNPC (correspondant au niveau IV de la nomenclature antérieure), dans le domaine de la maçonnerie, de la plâtrerie, de la maintenance :
    • BAC ;
    • BAC professionnel.

Formation ramonage : accession à la formation sans diplôme

Sans diplôme, il convient de pouvoir justifier d'une expérience d'au moins trois années effectives acquises en tant que salarié ou travailleur indépendant avant l'entrée en vigueur du décret.

Formation ramonage : les formations professionnelles

Formation possible Précisions
Le CTM – certificat technique des métiers Il est obtenu à la suite d'une formation de 2 ans en apprentissage et permet de pratiquer l'activité de ramoneur.
Le CQP – certificat de qualification professionnelle Il est délivré par la commission paritaire nationale de l'emploi, suite à une formation de plusieurs jours.
Sans diplôme Suivre une formation répartie sur plusieurs semaines :
  • Formation « théorie de la fumisterie.
  • Formation technique poêle à granulés et chaudière.

Pratiquer la profession de ramoneur sans avoir le diplôme ou l'équivalence adéquate est puni par la loi. Une amende allant jusqu'à 7 500 € peut être réclamée.

Ramonage

Ramonage : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les types de conduit
  • Des conseils sur le matériel et la réglementation
Télécharger Mon Guide

Ces pros peuvent vous aider