Peut-on ramoner une cheminée soi-même ?

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

Il peut être tentant de ramoner sa cheminée soi-même. Mais est-ce efficace et rentable ? Et surtout, est-ce légal ? Ooreka vous dit tout sur ce qu'il vous est possible de faire et ce qu'impose la loi.

Ramoner soi-même : quand ? comment ?

Le ramonage professionnel : une obligation légale

Le ramonage mécanique est une obligation légale, fixée au niveau local par le biais d'un arrêté préfectoral ou municipal. Les règles ainsi établies sont consultables en mairie.

Cette obligation impose un ramonage réalisé par un professionnel, une fois par an pour les conduits tubés, sociaux et servant aux combustibles gazeux, deux fois par an pour tous les autres. Ce professionnel doit être reconnu par l’organisme professionnel de qualification et de classification du bâtiment (Qualibat). Il doit vous remettre un certificat, d’une période de validité limitée, attestant que vous êtes en règle.

Il est donc tout à fait possible de ramoner soi-même sa cheminée, mais seulement si cela vient en complément du ou des ramonages obligatoires.

Tout occupant d’un logement, qu’il s’agisse du locataire ou du propriétaire doit obligatoirement faire ramoner le conduit de sa cheminée ou de son poêle à bois au moins une fois par an. Certains règlements sanitaires départementaux ou communaux prévoit une sanction pour défaut de ramonage consistant en une amende pouvant aller jusqu’à 450 euros.  

Comment procéder pour ramoner soi-même ?

Il existe deux façons de procéder : par ramonage chimique ou mécanique. Même dans le second cas, l'opération n'est pas particulièrement complexe et s'effectue le plus souvent du bas vers le haut. Elle consiste en effet à insérer dans le conduit une brosse nommée hérisson. Monté sur plusieurs perches flexibles, celui-ci permet de racler les bords du conduit sur toute sa longueur. Les impuretés décollées tombent dans l'âtre et dans la bâche que vous aurez placée autour pour protéger la zone.

Si vous choisissez de ramoner du haut vers le bas, l'opération sera la même, mais avec un risque plus élevé puisqu'au lieu d'insérer le hérisson directement depuis le foyer de la cheminée, à l'intérieur de la maison, il vous faudra grimper sur le toit. Cela nécessitera de vous conformer à des règles de sécurité, mais aussi de vous équiper en conséquence, d'où un investissement plus important.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Ramoner soi-même : efficace et rentable ?

En cas de ramonage chimique

Le ramonage chimique, à l’aide de bûches ou de poudre de ramonage par exemple, est particulièrement simple à mettre en œuvre puisqu’il suffit de déposer la bûche ou la poudre directement sur les braises. Si son efficacité est moindre, l'investissement l'est aussi, puisqu'il vous en coûtera de 8 € et 15 € pour une bûche, de 4 € à 10 € pour un pot de 10 kg de poudre.

En cas de ramonage mécanique

Un ramonage mécanique réalisé soi-même implique un investissement un peu plus important, mais qui sera rentabilisé dès la première fois si vous vous contentez de l'équipement minimum. En effet, il vous faudra obligatoirement investir dans un kit de ramonage comprenant un hérisson et des perches. Comptez alors un minimum de 25 €. Si vous y ajoutez par exemple un aspirateur à cendres (de 30 € minimum à plus de 500 € pour un modèle haut de gamme), un écouvillon (de 5 € à 20 €), etc., le prix grimpe alors.

Sachant qu'un ramonage effectué par un professionnel vous coûtera selon les régions, la taille et l'encrassement du conduit entre 45 € et 100 €, à vous de voir si vous comptez réitérer régulièrement l'opération.

Lire l'article Ooreka
Ramonage

Ramonage : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les types de conduit
  • Des conseils sur le matériel et la réglementation
Télécharger Mon Guide

Ces pros peuvent vous aider