Poudres et bûches de ramonage : suffisantes ou pas ?

Sommaire

Le ramonage d'un conduit de fumée est une opération qui doit s'effectuer au moins une fois par an. On propose deux procédés chimiques de nettoyage : les poudres et bûches de ramonage.

Notre astuce fait le point : ces techniques remplacent-elles le ramonage ?

Types de ramonage

Tout conduit de fumée doit être obligatoirement nettoyé afin d'être débarrassé de la suie accumulée. C'est le ramonage. Cette opération évite ainsi la propagation de feux de cheminée. Il existe 2 types de ramonages.

Tout occupant d’un logement, qu’il s’agisse du locataire ou du propriétaire doit obligatoirement faire ramoner le conduit de sa cheminée ou de son poêle à bois au moins une fois par an. Certains règlements sanitaires départementaux ou communaux prévoit une sanction pour défaut de ramonage consistant en une amende pouvant aller jusqu’à 450 euros.  

Ramonage mécanique

Le ramonage mécanique s'effectue à l'aide d'une brosse spéciale, la brosse « hérisson ».

Elle est composée d'une brosse de ramoneur située à l'extrémité d'une perche flexible constituée de plusieurs éléments raccordés les uns aux autres. La brosse hérisson permet de nettoyer le conduit de fumée en intervenant soit par le toit, soit par l'ouverture de l'âtre.

Ramonage chimique

Le nettoyage du conduit de fumée peut être réalisé à l'aide de produits chimiques. Ceux-ci facilitent la destruction des résidus accrochés aux parois d'un conduit de fumée.

Le ramonage chimique peut être réalisé à l'aide de :

  • poudre de ramonage vendue en sachet et constituée d'agrégats, de combustibles solides mélangés à des cristaux d'agents actifs qui peuvent être :
    • des sels métalliques tels que sulfate de cuivre, acétate de sodium ou iodure de potassium ;
    • des sels d'ammoniums ;
  • bûche de ramonage : ce produit est présenté comme une bûche de bois. Il contient un principe actif et agit à très haute température. Son rôle consiste à libérer les éléments catalytiques en vue d'exterminer la suie et les goudrons accumulés dans le conduit de fumée.
Lire l'article Ooreka

Produits chimiques de ramonage : uniquement en complément

Le ramonage chimique est un complément du ramonage mécanique auquel il ne doit en aucun cas se substituer.

La bûche de ramonage et la poudre de ramonage offrent toutefois des avantages, car elles sont :

  • économiques ;
  • efficaces ;
  • actives dans la lutte contre les risques d'incendie.

Les produits chimiques de ramonage présentent néanmoins des inconvénients, tels que :

  • une haute toxicité, car elles dégagent du monoxyde de carbone ;
  • une conformité à la législation en matière d'utilisation pas toujours respectée.

Utilisation et prix de ces compléments de ramonage

Pour une bûche de ramonage, comptez entre 10 à 15 € la bûche de 1,2 kg. Pour l'utiliser :

  • commencez par faire un bon feu qui réchauffera et ramollira le bistre déposé sur le conduit ;
  • déposez la bûche de ramonage dans le foyer ;
  • 1 h sera nécessaire à sa combustion puis à sa consumation totale.

La poudre de ramonage coûte environ 10 € le pot de 1 kg. Le produit est à maintenir au sec. Pour son utilisation :

  • vous devez réaliser un bon feu, pour les mêmes raisons que pour la bûche ;
  • ensuite, déposez la quantité de poudre recommandée sur la boîte ;
  • enfin réduisez le tirage pour que les vapeurs restent en contact avec les dépôts de goudron, pendant une quinzaine de minutes.

D'autres contenus à votre disposition pour faire le tour de la question :

Ramonage

Ramonage : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les types de conduit
  • Des conseils sur le matériel et la réglementation
Télécharger Mon Guide